81 renoncements 103 chutes 4 retours et pas un regard

81 renoncements 103 chutes 4 retours et pas un regard

E-book for iPad
http://www.artbookmagazine.com/book/80-81-renoncements

81 renoncements,
103 chutes,
4 retours,
Et pas un regard.

livre 121 pages
4 chapitres
7,99 €

81 renoncements
Texte Sophie Renauld

103 chutes
Texte "Apsus" de Jean-Christophe Cavallin

4 retours
Texte "Anti-mémoires" de David Wahl

Et pas un regard
Texte David Noir

Philippe Savoir nous propose un livre mystérieux et singulier, construit de flux de consciences qui se croisent et se décroisent, où les photographies sont des indices de multiples fictions et micros récits qui tentent de former un «grand tout» sans volontairement y arriver.
La fiction s’écrit et disparaît dans l’instant de la révélation de l’image suivante, l’Intrigue se joue des intrigues : fantômes, échos, personnages, anges, architectures, climats… On invente des schémas de pensée complexes, mais qui s’éclairent de la lumière de l’écran et se rendent à l’évidence d’une présence… Celle du photographe ou, en miroir, celle de soi-même? On ne sait plus à qui appartient le récit.
Les textes inédits de Dominique Prime, Jean-Christophe Cavallin, David Noir, Sophie Renauld et David Wahl apportent des bribes de réponses, des articulations hybrides, des partis-pris et des interprétations comme autant de clair-obscur.
Un livre à relire et à lire, spécialement imaginé pour tablette numérique, bientôt augumenté d'un chapitre musical composé par Christophe Imbs.
Une réussite.
Art, Book, Magazine



Préface (extrait)

Qu’est devenu le paradis terrestre une fois qu’il fut perdu ? Probablement l’un de ces lieux que la vie a désertés sans que la mort, trop attachée à ses rites funèbres, veuille les occuper. En feuilletant les quatre chapitres de cet ouvrage, vous vous trouverez souvent dans ces espaces incertains, au silence si lumineux qu’il fait bon s’y reposer. Paysages de pénombre, ciels de crépuscule, un pied de bronze est encore là, un buste de marbre se laisse désirer, une plante tente de survivre. Pas un grain de poussière, pas un volet fermé, un réverbère qui brûle encore, des enseignes qui pavoisent au fronton des immeubles, tout indique qu’on vivait là. Il y a très peu de temps. Et si l’émotion nous étreint si fort à la vue de ce Pompéi sans homme, c’est qu’il en émane une immense tendresse pour ce monde, notre monde, magnifié, et prématurément disparu.

81 renoncements 103 chutes 4 retours et pas un regard, le titre résonne comme un châtiment de l’Olympe. Rester les yeux clos pour ne pas s’aveugler à l’éclat du destin, rarement revenir sur son passé pour ne pas froisser les dieux, et sans cesse chuter, et sans cesse renoncer. Sans jamais y parvenir vraiment. Sans jamais comprendre où est sa faute. C’est dans cette condition instable que Philippe Savoir semble s’être installé durablement, suspendu entre la puissante nostalgie de l’innocence originelle du jardin d’Éden et la terreur vertigineuse, attirante, d’un Enfer dont les flammes lui lèchent les pieds. A sa presque surprise, cette improbable condition est partagée et ce qu’il faut bien appeler son purgatoire est habité. Hanté serait plus juste, par des silhouettes furtives, en attente, affairées à des tâches machinales, plantées au milieu du néant, guettant le vide au travers de rideaux entrebâillés. Comme autant de cérémoniaires.


Dominique Prime
http://www.artbookmagazine.com/book/80-81-renoncements 
Back to Top